Comment casser un mur porteur ?

Les êtres humains ont pour conviction de bâtir et de construire afin de promouvoir leur avenir. Actuellement, grâce à la technologie, la construction de bâtiment s’accroît considérablement. Le mur porteur figure parmi les éléments essentiels à la fondation d’un bâtiment. Cependant, ce mur peut être démoli en cas de rénovation, de changement ou pour l’embellissement de la maison.

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

En architecture, le mur porteur est destiné à supporter la charpente et la structure du plancher dans une maison. Il est constitué de bottes de paille, de blocs de béton, de plâtre avec un colombage en bois ou de béton armé. Du fait de sa fonction très importante, le mur porteur est généralement épais de 20 cm et il est posé sur les fondations afin d’assurer leur stabilité. Il est placé sur les côtés d’un bâtiment, mais peut également être disposé au milieu de la maison. Dans ce cas, on l’appelle mur de refend.

Comment casser un mur porteur ?

De nombreuses raisons peuvent vous pousser à casser un mur porteur. Vous pouvez par exemple ouvrir le mur pour y créer une baie vitrée, pour ajouter une porte ou tout simplement pour gagner en luminosité. Alors, avant de détruire le mur, plusieurs précautions sont à suivre pour un chantier réussi. Dans le cas d’un logement en copropriété, il faut préparer un dossier avec les devis de l’architecte de l’immeuble, de l’entreprise de maçonnerie et du BET (Bureau d’Etudes Techniques). Pour une maison individuelle, la déclaration des travaux à la mairie est indispensable. Cette déclaration est nécessaire uniquement si les travaux modifient l’aspect extérieur de la maison. Une fois les formalités administratives terminées, le chantier doit être confié aux professionnels de l’abattage des murs porteurs pour éviter les risques d’effondrement de la maison.

Casser un mur porteur : les différentes étapes

Au début, on découpe le mur en le sciant selon une technique très précise pour assurer le maintien du mur restant. Il est préférable de choisir une entreprise de maçonnerie spécialisée dans ce type de travaux car en cas d’erreur, la démolition des murs porteurs peut entraîner des dommages considérables à la structure du bâtiment. Après la découpe dur mur, il existe différentes phases cruciales à respecter : la pose d’un linteau, le perçage du mur porteur et l’application des étais. Le linteau est une poutrelle métallique conçue pour supporter les étages supérieurs. Après le positionnement, les maçons le coffreront avec du béton. Le perçage du mur porteur est entrepris par les maçons à l’aide d’une masse ou d’une disqueuse. Enfin, l’application des étais : les étais sont des pièces métalliques de charpente verticale qui ont pour rôle de soutenir le mur ou le linteau. Ils sont posés pour éviter la chute du plancher pendant les travaux.

Un dépannage de chaudière 5 jours sur 7 à Nancy
Comment faire pour retirer une moquette usée ?